Copyright © 2011. All rights reserved.

PALF - Projet d'appui à l'Application de la Loi sur la Faune sauvage

Il existe aujourd'hui une reconnaissance de plus en plus importante selon laquelle la conservation en Afrique Centrale a fortement besoin d'une meilleure application de la loi concernant la faune sauvage.

En République du Congo, les lois existent, mais leur application est incomplète. Il y a un manque d'habitude concernant l'application de la loi sur la faune sauvage. Elle est parfois freinée par un manque de ressources humaines sur le terrain, et parfois par un manque de volonté de certaines autorités. Dans certains cas c'est même le trafic d'influence ou encore d'autres formes de corruption qui empêchent la procédure judiciaire. Sans conséquence juridique réelle, les lois ne permettent pas de dissuader les délinquants. Notre travail est de changer cela.


Le PALF est le résultat de cette reconnaissance des acteurs de la conservation. Un suivi plus proche des procédures, depuis les enquêtes et opérations jusqu'à la condamnation et l'application des peines, en passant par les audiences, est indispensable. Depuis 2008, le PALF a travaillé dans ce sens en appui au Ministère du Développement Durable, de l'Economie Forestière et de l'Environnement (MDDEFE), soutenu par le Consortium constitué par The Aspinall Foundation. (TAF) et Wildlife Conservation Society. (WCS). Ce Consortium a signé un Protocole d'Accord y relatif avec le MDDEFE en 2010.
Le PALF fait partie d'un reseau de projets en Afrique Centrale, conduit par LAGA au Cameroun, et regroupant aussi les projets RALF et AALF, respectivement en République Centrafricaine et au Gabon.
   

Click here for English

Dernières nouvelles

Un grand braconnier d'éléphant attrapé avec 211 munitions de guerre et un PMAK est condamné à 4 ans de prison ferme!

Deux braconniers arrêtés dans la Cuvette-Centrale. Des tentatives de corruption ont été bloquées par le PALF.

Un ressortissant chinois, trafiquant d'ivoire, est condamné à 4 ans de prison ferme plus 3.000.000 FCFA d'amendes et 4.000.000 de dommages-intérêts (donc environs 10.700 € de peine pécuniaire).


Copyright © 2011. All rights reserved.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS